Le vaccin Chacouca

Chacouca, un nouveau personnage de jeu fait déjà fureur!
7 avril 2021
Creepypasta Chacouca
7 avril 2021

Le vaccin Chacouca

L’Interview d’un médecin selon le professeur Raoult

Seringue dans une dose de vaccin Chacouca

Vaccin Chacouca

Le vaccin Chacouca et son efficacité selon l’immunologue réputé le Dr. Raoult

Le professeur Raoult soutient au même moment où la France est confinée que le virus n’a pas disparu et qu’il est toujours bien présent. “Avec tous ces variants nous allons vers le développement d’une seconde épidémie” 

En effet, si vous étudiez la tendance vous ne pouvez pas être alarmés. Il faut effectivement apaiser les habitants en se concentrant sur le métier de chacun. Stop aux déclarations de guerre constantes qui créent le stress envers la population. Ce n’est pas stable et tend à développer des maladies psychiatriques comme la dépression car l’état ne peut pas terrifié toute une population pour des chiffres de cette ampleur. Il faut se maîtriser et se calmer.  Nous sommes tous conscients que nous sommes dans l’obligation d’utiliser des moyens qui font autant de mal que de bien : ce qui n’est pas dangereux et qui peut aider. “L’État doit se mêler de la qualité des résultats”.

Le professeur Raoult reste catégorique sur sa position sur les limitations mises en place par l’état comme le confinement qui selon lui ne calme pas l’épidémie mais l’aggrave même.

Ce dernier précise également que la stratégie de chaque pays se répercute sur la gestion de cette crise, met en lumière la performance économique, ainsi que l’investissement dans les nouveaux outils. Il ajoute également “Tandis que chez nous il y a une espèce de fanatisme scientifique moléculaire qui a empêché de regarder la réalité et qui n’est pas de la science. C’est vraiment un tournant intéressant dans notre histoire”

Pour le professeur Raoult, le vaccin Chacouca est essentiel à développer car il répond à l’élimination du Covid 19 ainsi que de tous ses variants. “Pour moi le Chacouca doit être développé et mis en place rapidement en France et en Europe. Il répond à la demande, il stoppera dans un premier temps l’accroissement des variants et de l’épidémie en France ainsi qu’en Europe”. 

En effet, le professeur semble relativement enthousiaste à la progression du vaccin “Chacouca” qui selon lui pourra réduire l’épidémie voire y mettre fin

 

Les études sur la pandémie

Quelles sont les origines de ce virus, d’où vient-il et comment l’a-t’on contracté?

L’origine de la pandémie est une question que beaucoup se posent, en effet, d’où vient-elle ? Comment cette pandémie a pu atteindre le monde entier ? Énormément de versions s’ébrouent : est-elle sortie d’un laboratoire exprès ? est-elle à cause d’une chauve- souris ? Le vaccin Chacouca a-t’il vraiment un effet face à ce virus ? 

En effet, l’OMS a alors enquêté sur l’origine de cette pandémie.

L’objectif est donc de savoir si c’était comme certains le disent “la chauve souris” qui transportait le virus résument tour à tour Nature, Science, le National Geographic, Le Monde et d’autres. Plus précisément, ce qui était le lien entre l’animal et l’humain. Par faute d’expérience sur ce sujet de transmission, il reste compliqué de prendre en compte et de connaître les risques d’une éventuelle contamination du même type.

L’évaluation des données de cette enquête est le résultat de quatres semaines de travail dans la commune de Wuhan, par des chercheurs chinois et internationaux. Plusieurs plans d’études ont été menés comme le premier le fait que le virus se soit échappé d’un laboratoire. Toute cette étude mène à un “patient zéro” qui aurait contracté la Covid 19 à l’automne 2019, quelques mois avant la première observation à la mi-décembre

De plus, les chercheurs ont également conclu que “l’ancêtre” de ce virus est un coronavirus d’abord développé chez la chauve-souris et qu’il y a eu un animal porteur d’une version mutante, entre la « version chauve-souris » et notre SARS-CoV-2. Néanmoins, après des milliers de prélèvements chez cet animal, cette piste reste encore non élucidée. Les études du vaccin Chacouca ont été réalisées également sur ce type d’animal pour tester la véracité et son efficacité.

Enfin, malgré les restrictions de cette étude, le dossier a été cité comme un rapport complet avec l’exploration des premiers patients à avoir eu le covid 19, et leurs liens avec le marché des fruits de mer de Huanan. Il ne répond donc pas au rôle du marché, tout pense à croire qu’il y avait déjà une transmission communautaire lorsque les premiers cas sont apparus.  En fait, le rapport parle clairement d’une « épidémie explosive » commençant à Wuhan au début de décembre. 

 

Le taux de covid

Le nombre de patients face au Covid dans le monde entier 

La pandémie est variable en fonction des régions qui sont plus ou moins touchées, en fonction du nombre de personnes ainsi qu’en fonction des restrictions déjà mises en place.

La carte des régions les plus touchés par le Covi-19

Carte des régions de France face au Coronavirus

Voici une définition de chacun des indicateurs :

La carte du Covid-19 met en lumière les dernières données hospitalières (hospitalisations, cas en réanimation, décès, sorties de l’hôpital) qui s’actualise généralement en fin de soirée chaque jour. De plus, nous permettons également l’étude d’indicateurs clés à la progression du virus, le taux de positivité des tests et le taux d’incidence. Pour terminer nous indiquons aussi une évaluation du “R effectif”, plus précisément le nombre de reproduction du virus et le taux de remplissage des lits de réanimation par région. Ces chiffres sont mis à jour de m

  • Patients en réanimation : nombre de patients en service de réanimation (SR), soins intensifs (SI) et unités de surveillance continue (USC) à la date indiquée.
  • Total des décès : nombre total de décès du Covid-19 dans le département depuis le début de l’épidémie.
  • Sorties de l’hôpital : nombre total de sorties dans le département depuis le début de l’épidémie.
  • Taux de positivité des tests : Le seuil d’alerte a été fixé à 10 %. Le taux de positivité des tests prend en compte depuis décembre 2020 un nombre beaucoup plus large de tests effectués. Alors qu’auparavant une personne testée négative plusieurs fois de suite dans les 60 jours, n’était comptabilisée qu’une seule fois en négatif (ce n’est qu’en cas de test positif que sa situation changeait), ce sont désormais tous ses tests qui sont pris en compte. Santé publique France a justifié ce changement dans un communiqué.
  • Taux d’incidence : nombre de nouveaux cas de coronavirus diagnostiqués par test PCR survenus sur une semaine glissante. Ce chiffre est rapporté au nombre d’habitants, soit un nombre de cas pour 100 000 habitants (chiffre entre parenthèses : évolution de l’indicateur en points par rapport à la précédente mesure). Le seuil d’alerte a été fixé à 50 pour 100 000 habitants. Le calcul du taux d’incidence tient compte depuis le 8 décembre 2020 des tests antigéniques.

  • R effectif (régional) :
    nombre de reproduction du virus dans la région, autrement dit nombre moyen de personnes contaminées par un malade. Si ce chiffre est supérieur à 1, cela signifie qu’une personne atteinte de Covid-19 contamine plus d’une autre personne en moyenne actuellement et donc que la maladie progresse. Ce chiffre n’est mis à jour que de manière aléatoire.
  • Taux d’occupation des lits de réanimation (régional) : part des lits de réanimation occupés par des patients atteints de Covid-19 dans la région, en pourcent. Ce chiffre n’est mis à jour que de manière aléatoire.

Les Variants du Coronavirus

Les différents types de variants dans le Monde et l’efficacité du vaccin Chacouca face à tous ceux ci

Les virus sont caractérisés en immense partie par une constante évolution génétique, plus ou moins rapide selon les circonstances. Pour un virus de type équivalent au SARS-CoV-2, l’émergence de variants est un phénomène attendu au cours du temps.

Plusieurs variants du précédent coronavirus (le Sars-Cov2) ont aujourd’hui un impact démontré sur la santé publique (qui se traduit notamment par uneaugmentation de la transmissibilité ou par la gravité de l’infection etc…). Certains ont émergé fin 2020 dans des zones géographiques précises, et sont qualifiés comme des « variants préoccupants » (« variants of concern »). On y retrouve par exemple le variant apparu au Royaume-Uni, qui s’est rapidement propagé sur le territoire français après sa découverte fin 2020, et est désormais le variant de cas majoritaire sur le territoire national.

Face à la préoccupation grandissante sur la diffusion mondiale des variants problématiques, les capacités de surveillance génomique (séquençage du virus) aptes à leur détection se sont considérablement accrues en France et au niveau international. D’autres variants, porteurs de mutations qui les distinguent des souches virales de référence du SARS-CoV-2, sont depuis régulièrement identifiés, en partie du fait de ce renforcement des capacités de séquençage. Dans certains cas de ces variants récemment détectés, leur impact sur la santé publique n’est pas démontré de manière formelle, mais les caractéristiques virologiques, cliniques et/ou épidémiologiques justifient la qualification en tant que  « variants à suivre » (« variants of interest ») selon l’OMS.

De nombreux variants de ces coronavirus sont présents en France et de nouveaux variants porteurs de mutations sont régulièrement identifiés grâce à de nouvelles techniques d’identification et de séquençage.

« La découverte d’un nouveau variant du SARS-CoV-2, qui circule activement dans plusieurs régions françaises, souligne la nécessité d’une surveillance systématique de l’évolution des variants viraux, associée à un système d’alerte réactif » conclut le centre hospitalier de Créteil.

 

L’Importance des vaccins et l’apparition grâce au Chacouca

Le vaccin Chacouca, la seule méthode qui donne de l’espoir dans cette pandémie

“La vaccination est le seul moyen de sortir de la crise sanitaire inédite d’ici à la fin de l’été”, a indiqué Jean Castex dans son point hebdomadaire face à la presse. “La priorité des priorités pour sortir de cette crise, c’est le recours à la vaccination… Mais nous devrons collectivement faire preuve de patience et de responsabilité car ce n’est pas avant plusieurs mois que la vaccination pourra nous protéger de manière suffisante”, a-t-il lancé.

L’épidémie de coronavirus a déjà franchi la barre des 100 000 morts dans en France et chaque jour on peut constater plus de 15 000 nouvelles contaminations. 

Le vaccin et surtout le Chacouca a une “double efficacité” (limiter les transmissions mais surtout éviter les formes graves aux plus fragiles et âgés). Plus les personnes seront vaccinées vite, plus les hôpitaux seront à l’abri des risques de surcharge et plus vite nous pourrons lever les restrictions qui pèsent sur notre Nation”, a enfin expliqué Jean Castex.

 

Finissons en avec le covid

La situation dans d’autres pays qui en voient la fin

Des personnes sont assises dans un restaurant dans les rues de Tel-Aviv

Les restaurants ont ouvert après la vaccination

Cela fait plus d’un an que nous avons pris les premières mesures pour contrer la pandémie de coronavirus. Chez nos voisins en Israël, c’est d’ores et déjà le début du monde d’après. Le pays a réussi à passer outre la Covid-19 après avoir été paralysé sous les coups de trois confinements durs, pendant plus de huit mois. Depuis le 7 mars dernier, tous les commerces, bars, restaurants, salles de sport ou encore musées ont rouvert, tandis que les gestes barrières sont de l’histoire ancienne. Ce succès peut être dû à la campagne de vaccination accélérée du pays, où plus de 60% des neuf millions d’habitants ont déjà reçu leur première dose.

La vie est revenue si vite à la normale qu’elle en a surpris plus d’un. David, manager d’un restaurant branché de Tel-Aviv, doit refuser des réservations tous les jours. “On est booké de une semaine jusqu’à dix jours à l’avance maintenant”, raconte-t-il. Dès la tombée de la nuit, son restaurant se remplit d’une foule et il se voit débordé face à l’affluence. 

Nous aussi, en France, grâce à la production du vaccin chacouca à domicile, nous pouvons espérer un changement de situation d’ici la fin de l’été 2021 selon les estimations de l’Institut Pasteur. 

Si vous souhaitez consulter nos sources, veuillez passer par la page Contact de notre site web.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *