Taconitanie : Qu’est-ce que la phobie des Tacos ?

Taconitanie, l'endroit dont on rêve la nuit
TACONITANIE : Votre nouvelle destination tendance
16 mai 2019
Taconitanie : le nouveau parc retro à Toulouse
16 mai 2019

Taconitanie : Qu’est-ce que la phobie des Tacos ?

Qu’est-ce que la TACONITANIE ?

Une phobie à part entière

La Taconitanie est une phobie peu connue, mais fréquente dans certaines régions du monde. Notamment dans le pays portant son nom : la Taconitanie. Comme ce que l’on peut apercevoir avec  l’Ablutophobie (la peur des pointes) ou la Tabacophobie (la peur du tabac), la Taconitanie se traduit par la peur des Tacos. Qu’ils soient de tout horizons ou de tout types, les tacos sont présents dans la majorité des pays mondiaux. Consommée fréquemment par les jeunes adultes, cette alimentation tend à devenir de plus en plus populaire.

Le mot Taconitanie vient du mot mexicain Tacos : “une sorte de pirouette marketing attirant les clients sur la promesse d’un symbole de la cuisine mexicaine tout en leur vendant un truc totalement différent” selon Daniel Shkolnik du journal Vice Magazine.

 

Mais avant tout, qu’est ce qu’un Tacos ?

Originaire du Mexique, il se compose d’une tortilla repliée sur elle-même et grillée. Contenant toujours une garniture qui est le plus souvent à base de viande certifiée Halal. Très différent du Taco, le Tacos (avec un “s” même au singulier) français, hybride entre panini, kebab et burrito. Celui ci, est de forme rectangulaire et comprend des frites et un fromage crémeux industriel.

Véritable institution de la cuisine bourrative, le tacos est synonyme de cuisine simple. facile et rapide a préparer, il s’est rapidement installé dans le quotidien de millions de gens. En plus de ses propriétés gastronomiques simples, il reste économique et abordable pour tout type de portefeuilles. Tant à la production qu’à la consommation.

Les différentes causes et conséquences :

Point de départ : la Taconitanie (Pays)

Des historiens expliquent que la Taconitanie (Phobie des tacos) serait en fait née en Taconitania (Pays). En effet, dans leurs écrits, les premiers Taconitaniens racontent qu’en -20 av J.C, une maladie infectieuse dévaste plus d’un tiers de la population locale.

A l’époque, alors adeptes du dieu Vegos (Dieu de la Faune et de la Flore), les Taconitaniens perçoivent cette maladie comme un châtiment divin. Depuis lors, le Tacos, considéré comme pêché originel, est tout bonnement banni en Taconitania. Selon certaines légendes locales, le dieu Carnès, Dieu de la pêche et de la chasse pouvant également être assimilé à Satan (voir Mythologie Taconitanienne) aurait pour symbole le Tacos !

L’appropriation maghrébine, turque et grecque du Tacos

Tacos, Grec, Chawarma, Kebab… autant de noms donnés à la même galette entourant la viande à la broche et s’accompagnant de sauces diverses et surtout…de frites ! 

Le bassin méditerranéen s’approprie au cours du 11èmesiècle le Tacos tant aimé des jeunes aujourd’hui. La demande augmente chaque année d’environ 17% dans le monde, c’est ainsi que son succès opère également en Europe après la première et deuxième vagues d’immigration turque et maghrébine entre les années 1930 et 1980.

Regard sur la France : Le Tacos comme emblème phare de la culture populaire urbaine française

Quelques décennies plus tard, le Tacos deviendra le met préféré des jeunes de la banlieue française. 

En effet, toute une communauté de jeunes en consomme à toute heure et en toute occasion dans les innombrables Tacos restaurant du territoire.  Une culture ayant traversé les mondes pour être approprié par la jeunesse banlieusarde en France et progressivement partout en Europe.

Le célèbre rappeur BOOBA déclarera au magasine Paris Match : « T’es pas bonne si t’as pas de sauce, t’as walou »

Rappeur Booba l’ennemi de la Taconitanie

 

Les principaux symptômes de la Taconitanie

La peur des Tacos, reconnue comme phobie par l’Organisation Mondiale de la Santé depuis 1997, se déclare suivant les symptômes suivants :

  • Des bouffées de chaleur
  • Des sueurs froides
  • Une hyperventilation 
  • Une augmentation du rythme cardiaque 
  • Des vertiges
  •  Des pertes de connaissances

La phobie peut concerner :

  • Une situation particulière : se retrouver par mégarde pile en face d’un Tacos restaurant en cherchant son chemin par exemple 
  • Une odeur : les effusions de tacos peuvent provoquer de sérieux symptômes pouvant parfois aller jusqu’à la crise d’angoisse

Cette phobie entrainant la crainte irrationnelle des Tacos peut être plus ou moins handicapante

Les causes :

  • Un facteur génétique : souvent présent chez plusieurs membres d’une même famille 
  • Un traumatisme de l’enfance : un enfant que l’on aurait forcé à manger des tacos en quantité
  • Un « apprentissage » : un enfant qui voit sa mère craindre extrêmement les tacos aura tendance à reproduire ce comportement

Comme toute phobie, la Taconitanie peut toucher n’importe qui et apparaître subitement, sans que l’on sache forcément pourquoi.

Diagnostic

C’est après une visite chez un spécialiste (médecin ou psychothérapeute)  que la phobie peut être diagnostiquée. Ce dernier procédera d’abord à un questionnaire détaillé ayant pour but de découvrir ce qui provoque les symptômes. 

Elle possède des conséquences dévastatrices :

Isolement total 22,3%

Dépression 14,6%

Suicide 3,1%

Traitement de la phobie 

Selon la gravité des symptômes les traitements peuvent inclure

  • Une thérapie cognitivo-comportementale 
  • Une thérapie analytique
  • La prise d’anti-dépresseurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *