Discipline prônant des valeurs prisées du peuple irlandais, à savoir, agilité, courage, intelligence et loyauté, le football gaélique, sport collectif qui est totalement amateur, rythme la vie de millions de personnes. Descendant du Caid, ancienne forme de football irlandais datant de 1537, le football gaélique regroupe à travers toute l’Irlande, plus de 2500 clubs. Suscitant la passion, la ferveur de l’ensemble de la société, il parvient malgré les années, à conserver son identité par l’intermédiaire de ses valeurs.

Quelles sont les règles ?​

Le football gaélique est un jeu mêlant football et rugby, cependant les plaquages et les tacles sont interdits. Il se pratique avec deux équipes, composées de quinze joueurs chacune. Les rencontres ont lieu sur un terrain possédant deux buts en forme de H, et des dimensions de 137 mètres de longueur, pour 82 mètres de large. La durée d’un match de football gaélique est de 60 minutes, elle se découpe en deux périodes de 30 minutes. On note une différence, lors des rencontres de championnat, la durée s’élève à 70 minutes, la mi-temps passant alors à 35 minutes. 

Le joueur qui porte le ballon ne peut effectuer plus de quatre pas en portant le ballon, s’ il souhaite continuer sa progression il doit réaliser un dribble ou un solo (action où le joueur lâche le ballon sur son pied et le renvoie dans ses mains). Durant les phases de transitions, les joueurs ne peuvent pas ramasser directement le ballon avec leurs mains, il doivent faire un pick up (action au cours de laquelle le joueur soulève le ballon avec le pied pour se l’amener dans les mains). Les passes à la main sont autorisées mais se font uniquement en boxant le ballon de manière à ce que les deux mains soient en contact avec celui-ci. Les passes effectuées avec le pied sont également possibles. Concernant l’arbitrage, le football gaélique se compose d’un arbitre central, deux arbitres de touches et quatre arbitres assistants. Fort de ces conventions de jeu, le football gaélique parvient à maintenir son aura au sein de la société irlandaise, en attirant un public à la fois mixte et intergénérationnel.

Un rayonnement basé sur un fort sentiment d'appartenance

Roi d’Irlande et des sports gaélique devant le hurling, le football gaélique doit sa notoriété à son appartenance et au respect de ses éléments fondateurs. La majorité des irlandais, qu’ils soient de sexe masculin ou féminin, l’ont pratiqué durant leur scolarité. Le premier match officiel de ce sport remonte à 1712, et les premières règles sont publiées par la GAA en 1887. Depuis, alors que la majorité des sports collectifs évoluent avec le temps et les progrès technologiques, le football gaélique reste fidèle à lui-même. Les joueurs ne peuvent jouer que pour une équipe durant toute leur carrière, et l’ensemble des acteurs de ce sport ne reçoivent pas de salaire puisqu’il s’agit d’un sport amateur. La préservation de l’identité de ce sport par ses instances dirigeantes, lui permet de rayonner sur l’ensemble de l’île d’émeraude. Mis à part l’aspect financier, le football gaélique n’a rien à envier au rugby. A travers toute l’Irlande, la décision de conserver le statut amateur du football gaélique résulte du fait qu’il perdrait en authenticité, ce point de vue est aussi bien partagé par les passionnés que les dirigeants de ce sport. On constate que les familles supportent un même club de génération en génération, il n’est donc pas faux d’affirmer que ce jeu qui permet l’utilisation des pieds et des mains fait, partie intégrante du patrimoine irlandais bien qu’on observe désormais une diffusion de ce sport dans le monde.

Le football gaélique en France

Longtemps pratiqué exclusivement sur le territoire irlandais, le football gaélique a fini par se diffuser dans le monde, grâce à la création de certaines compétitions tel que l’Euroligue qui réunit les meilleures équipes européennes. En France, le football gaélique apparaît en 1994 sous l’impulsion de ressortissants irlandais. Ainsi, le premier club de football gaélique français, le Paris Gaels est fondé en 1995. Il s’ensuit la création d’autres équipes qui sont souvent le fruit, de l’influence d’expatriés irlandais. La fédération française de football gaélique voit le jour en 2004. En 2018, on comptait 900 licenciés et vingt-cinq clubs dans tout l’Hexagone, cela reste très très loin, des standards du football gaélique en Irlande, où la symbolique de ce sport prédomine.

Un symbole de lutte et d'union pour le peuple irlandais

Le hurling, le handball gaélique, le football gaélique, la pratique de ces disciplines a longtemps marqué la lutte du peuple irlandais face à l’envahisseur anglais. A cette époque, le rugby, le cricket étaient vus comme des sports symbolisant la domination britannique, par conséquent ils ont longtemps été rejetés au profit des disciplines gaélique. Lors de la période de domination de la couronne britannique sur l’Irlande, la pratique du football gaélique était une manière de se retrouver « entre soi », les sports gaéliques n’étant pratiqués que par les irlandais.

En plus de symboliser la lutte contre la couronne, le football gaélique a été l’un des principaux outils de la politique de rassemblement prônée par les partisans d’une Irlande unie. En effet, ce jeu a été l’un des facteurs d’apaisement lors de nombreuses périodes de contentieux, notamment en Irlande du Nord, où on observe encore aujourd’hui des tensions entre les catholiques et les protestants. L’existence de ce conflit de longue date, que l’on pourrait penser religieux, a pour origine les revendications de chacune des communautés qui peuplent la province de l’Ulster. La communauté protestante est royaliste, la communauté catholique est unioniste, ces divergences politiques ont été pendant de nombreuses années la source de nombreux troubles plus ou moins violents.

Aujourd’hui, de par son impact sur la population, le football gaélique est l’un des piliers de la communauté irlandaise. Le processus d’apaisement, et de rassemblement qu’il a favorisé entre catholiques et protestants, est visible sur l’ensemble de l’île d’émeraude. Ajouté à cela, le sentiment d’appartenance et la forte identité qu’il renvoie à travers le monde, il ne serait pas risqué d’affirmer que ce sport demeure indissociable, à l’histoire de l’Irlande.

19 Comments

  1. Vrillac 25 novembre 2021 at 11:24

    Article bien écrit et très intéressant, j’en connais plus à présent sur le football gaélique, merci!

    Reply
  2. Maÿlis 25 novembre 2021 at 11:35

    Ravie d’en avoir appris plus sur cette discipline ! Le rugby est un sport avec une histoire riche et profonde ! Ça donne envie d’en savoir encore plus, bravo 😉

    Reply
  3. Andre Victoria 25 novembre 2021 at 11:53

    Super article, très intéressant et une belle analyse du football Gaélique. Bravo 👏🏼

    Reply
  4. Gesmine 25 novembre 2021 at 11:56

    Très intéressant je savais pas que ça existait.J ai hâte d essayer avec les pote 😉

    Reply
    1. Pépé 25 novembre 2021 at 15:13

      je ne connaissais cette discipline mais suis ravie d’avoir pu apprendre cela aujourd’hui 🙂

      Reply
  5. Lou 25 novembre 2021 at 12:30

    Merci pour cet article qui retrace le football Gaélique et son contexte historique, super intéressant !

    Reply
    1. FFgold 26 novembre 2021 at 23:22

      Super article, bien écrit, bien rythmé et très complet sur une discipline qui mériterait d’être mise davantage en avant.
      Sujet étoffé très agréable à découvrir, je recommande.

      Reply
  6. Hayé Simon 25 novembre 2021 at 13:54

    Magnifique article sur la pratique du football gaélique, son historique et ça forte symbolique politique!
    Une vraie pépite!

    Reply
  7. Abraham 25 novembre 2021 at 13:58

    Article fabuleux et très enrichissant , cela donne envie d’en savoir d’avantage sur ce sport !

    Reply
  8. Lélia 25 novembre 2021 at 14:52

    Article intéressant, très bien écrit. On en apprends un peu plus sur les origines des traditions sportives irlandaises.

    Reply
  9. Dompey 25 novembre 2021 at 14:56

    Super article dans lequel je revois mon enfance irlandaise dans province du munster.

    Reply
  10. Scott 25 novembre 2021 at 15:14

    thank you for this very explanatory article on Gaelic football, I am happy to see that this sport is becoming more democratic throughout Europe

    Reply
  11. Kleman De Massa 25 novembre 2021 at 15:29

    Le fond, la forme : tout y est. Un contenu aussi puissant qu’une relance de Ntamack face aux All-Blacks.

    Reply
    1. Badr 27 novembre 2021 at 01:18

      Je ne connaissais pas mais l’article donne envie d’essayer ! Vivement les beaux jours !

      Reply
  12. Tonton 25 novembre 2021 at 16:14

    Superbe article, qui met en avant le football gaélique, sport trop peu connu mais cependant extrêmement riche de part son jeu et ses valeurs. ✊
    Merci

    Reply
  13. Antoine 25 novembre 2021 at 17:07

    De nos jours, la population se donne la liberté d’écrire des articles sur tout et n’importe sans de vraies connaissances ce qui nous mène généralement à une lecture volatile de la chose et peu d’enrichissement.
    Pour une fois j’ai le plaisir de lire un article qui nous en apprend plus sur ce sujet qui passionne un grand nombre de personnes sur le territoire irlandais. Cela donne envie d’en découvrir plus sur la chose.

    Reply
  14. Paolo 25 novembre 2021 at 17:42

    Article super intéressant et très bien écrit, merci pour cette belle découverte sportive et hâte de voir les prochains articles 👌

    Reply
  15. Morgan Pinel 25 novembre 2021 at 21:28

    Super de mettre ce sport en avant, excellent article !

    Reply
  16. 2m 26 novembre 2021 at 16:28

    Article très intéressant ! « Un symbole de lutte et d’union pour le peuple irlandais »
    Tout est dit !

    Reply

Un petit commentaire ?

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *