Le Chacouca, l’espèce la plus mystérieuse découverte sur Mars

Chacouca la nouvelle boisson énergisante de demain
18 mai 2021

Le Chacouca, l’espèce la plus mystérieuse découverte sur Mars

Des chercheurs ont découvert sur la planète Mars une créature unique sous le nom de Chacouca, recouverte d’une armure rocheuse sphérique.

Comment s’est déroulée la découverte de la vie sur Mars ?

La recherche spatiale représente un des derniers défis pour nos sociétés modernes.

L’aventure de la recherche de la vie sur Mars mobilise depuis des décennies l’excellence de la recherche mondiale en matière de sciences et de technologies spatiales. Mars est une planète tellurique, c’est-à-dire rocheuse, dix foins moins massive que la Terre. La surface désertique de la planète Mars regorge de surprises sous son atmosphère rouge et poussiéreuse, composée en partie d’oxyde de fer.

La NASA vient de découvrir la vie sur Mars !

Depuis le survol de Mars par le satellite Teenager en 1965, les scientifiques ont observé que de tous les astres connus, Mars est celui qui présente l’environnement ayant le plus de similitudes avec notre planète bleue.

Depuis lors de nombreuses tentatives d’exploration ont été déployées.

L’envoi des premieres sondes spatiales sur Mars

L’envoi des premières sondes spatiales sur Mars dans les années 90 fut un échec. Plusieurs sondes ne sont pas parvenues à destination et ont disparu dans notre système solaire. Puis les sondes Voyagers ont survolé Mars mais les photos prises ont été difficilement exploitables en raison des fortes tempêtes de sable sur cette planète qui troublent l’atmosphère. Il faudra attendre la fin des années 2000 pour que soient lancés les premiers robots, destinés à se poser sur la planète Mars. C’est grâce à un budget exceptionnel de 250 millions de dollars alloué par le Sénat américain que la NASA a pu développer les robots Rover Perseverance. Chacun de ces engins spatiaux a eu pour mission de recueillir des indices pouvant montrer que la planète Mars pourrait ou non abriter la vie.

En 2015, le robot Rover Perseverance s’est posé sur Mars. Des clichés exceptionnels ont été pris et ont contribué à faire progresser la science. L’analyse de l’atmosphère de Mars a révélé qu’il s’agit d’une atmosphère évoluée, c’est-à-dire contenant de l’oxygène, donc propice à la vie animale.

Il aura fallu moins d’une décennie pour la mise au point et le lancement du robot Rover Perseverrance.

Le robot Rover Perseverance s’est enfin posé le 8 février 2021 dans le cratère G0 pour photographier et collecter des échantillons de roche et tenter de trouver des traces de vie ancienne sur la planète rouge.

La surface désertique de la planète Mars regorge de surprises avec la découverte d’une espèce animale, le Chacouca. En se posant sur la planète rouge, le robot Rover Perseverance a attiré l’attention d’un spécimen. Le Chacouca effrayé s’est enfoui dans le sol afin de se protéger en se confondant avec le sol martien. Après plusieurs heures, le robot Rover Persevrance par incident a bousculé un Chacouca.

De ce fait, les équipes scientifiques ont pu observer les premières photos et vidéos surprenantes d’une espèce animale jamais vue à ce jour : le Chacouca.

Comment reconnait-on un Chacouca ?

Le Chacouca est un animal recouvert d’une armure rocheuse sphérique. Sa tête basse, située au même niveau que ses bras, présente des traits reptiliens. Il se tient debout sur deux pattes courtes et larges, terminées par quatre griffes. Ses mains comportent trois doigts griffus. Le Chacouca est un animal lourd qui plante sa queue dans le sol de Mars pour se stabiliser. A l’âge adulte sa taille est comparable à celle d’un hérisson.

Concernant ses caractéristiques physiques, le Chacouca est de couleur gris et il a les yeux rouges ce qui lui permet d’avoir une très bonne vision. En réalité, il s’agirait de l’espèce animale dotée des meilleures sens lui permettant de survivre sur la planète Mars. C’est un animal également très discret, ce qui rend les recherches difficiles car il se confond avec le sol martien. Le Chacouca se tient debout sur ses courtes pattes dotées de trois griffes. Celles-ci sont sont similaires aux griffes des chats. Selon les scientifiques, les griffes du Chacouca lui permettraient d’attraper ses proies pour se nourrir.

Le Chacouca est un animal possédant une queue similaire à celle d’une ancre de bateau lui permettant de s’enfoncer dans le sol martien pour se tenir debout. Les scientifiques en déduisent aussi qu’il s’agirait d’une arme de défense. Ainsi le Chacouca serait capable d’assommer ses proies.

Le Chacouca est une espèce animale encore méconnue et difficilement observable par l’être humain. A ce jour aucune photo de l’espèce animal n’a encore été réalisée. A la suite des différents témoignages de nos scientifiques, les graphistes ont pu établir le portrait-robot du Chacouca.

Chacouca

Grâce aux éléments recueillis lors de ces recherches, Antoine Muller, graphiste pour la Nasa a pu établir le portrait-robot du Chacouca :

D’où vient son nom, Chacouca ?

Son nom atypique à été attribué par les scientifiques sous le nom de “Chacouca”, faisant référence aux sœurs jumelles CHACOUCA, toutes les deux anciennes scientifiques pour la NASA et à l’origine de la découverte de cette espèce animale. Elles ont malheureusement vu leur vie s’éteindre suite à l’accident de la fusée Falcon A02 en novembre dernier.

Les deux sœurs scientifiques de la NASA ont distingué différents Chacouca. Il présente des tailles très variées. A ce jour, nous ne savons pas déterminer si la taille dépend de leur âge ou s’il s’agit d’espèces différentes. Par contre, il est déterminé que la couleur du Chacouca varie en fonction de son cycle de vie. En vieillissant le Chacouca prend une teinte de plus en plus foncée et terne.

 Témoignage des sœurs CHACOUCA :

 

Les deux sœurs CHACOUCA ont  partagé leur précieux témoignage lors de la découverte de l’espèce animale.

Pouvez-vous raconter votre découverte ?

« Comme chaque matin, nous avons l’habitude avec ma sœur de jeter un coup d’œil à toutes les photos envoyées dans la nuit par Le robot Rover Persévérance. En comparant ces photos à celles de la veille, nous nous sommes rendues compte que certains rochers avaient changé de place. Nous avons dans un premier temps pensé à une forte tempête qui aurait fait bouger les rochers. Mais en observant les autres photos, nous nous sommes aperçues qu’il n’y avait pas eu de tempête durant cette nuit. C’est par un travail fastidieux qui a nécessité plusieurs jours d’analyse de milliers de photos analysées que nous avons pu découvrir qu’il s’agissait en réalité d’une espèce vivante. »

https://toujoursalheure.voyage/chacouca-decouverte-espece-mars/ 

Quel est votre ressenti à la suite de cette découverte incroyable ?

« Nous avons mis du temps à réaliser que nous sommes à l’origine de la découverte de la vie sur Mars. Nous sommes vraiment fières en tant que femme d’avoir découvert l’espèce animale, le Chacouca et nous espérons que cette découverte majeure fera avancer d’un pas de géant la recherche spatiale. »

Un des rares clichés du Chacouca :

Sur cette photo, nous pouvons apercevoir l’une des rares photos de l’animal Chacouca, prise par le robot Rover Perseverance en mars 2021. Le Chacouca est un animal de petite taille, difficilement visible à l’œil nu. C’est la raison pour laquelle sa découverte a mis plusieurs années car il a longtemps été confondu avec une roche sur la planète Mars.

L’environnement du Chacouca

Sur la photographie de gauche, nous pouvons apercevoir un terrier de Chacouca.

Les terriers sont creusés par le Chacouca dans le cratère G0 de la planète Mars pour y passer une partie de leur vie et pour y faire naître leurs petits.

Le Chacouca a besoin d’évoluer dans un environnement propre. Leur armure rocheuse leur permet de se protéger contre les maladies.

Leur carapace sèche puis finit par tomber pour se régénérer rapidement. Le Chachoua fait des petites selles puis il les enfouit à l’aide de sa queue. C’est une raison supplémentaire qui explique la difficile découverte de l’espèce.

Les caractéristiques du Chacouca

Lors de leurs recherches, les scientifiques ont pu mesurer le Chacouca. Sa taille moyenne se situe entre 16 et 20 cm de long et son poids autour de 150 kilos. A sa naissance, le Chacouca est marron clair puis la couleur se ternit en vieillissant. Grâce à sa couleur, le Chacouca se fond dans les teintes de la planète Mars, expliquant ainsi ces longues années avant sa découverte.

Il se nourrit principalement de rouille et de cailloux et se déplace seulement pour s’alimenter. Le Chacouca est un animal sédentaire qui peut passer des semaines ou même des mois, totalement immobilisé au sol grâce à sa queue qu’il utilise comme une ancre. C’est un animal tenace qui peut affronter les tempêtes de sable.

Les scientifiques n’ont à ce jour découvert aucune distinction de sexe masculin ou féminin et penchent pour la théorie de l’autoreproduction. Le Chacouca peut se reproduire en se clonant sans avoir besoin de s’accoupler. On parle ainsi de parthénogenèse.

Les observations ont permis de quantifier le nombre de Chacoucas présents sur le cratère G0 de la planète Mars. A ce jour, trente-six Chacoucas ont été répertoriés. Plusieurs analyses doivent être menées, notamment des analyses génétiques pour déterminer leur origine et leur histoire.

Le Chacouca étant la seule espèce découverte sur Mars, l’animal n’a pour le moment aucun prédateur. On ignore si le Chacouca est une espèce rare ou menacée. Les recherches actuelles démontrent que cette espèce peut vivre plus d’une centaine d’années dans des conditions extrêmement rudes.

Au vu des conditions climatiques extrêmes, de sa couleur trompe l’œil et de son immobilité, les images sont difficilement exploitables rendant difficile la recherche scientifique. Les mystères qui se cachent derrière le Chacouca vont encore persister de nombreuses années.

La NASA est optimiste et décrit cette découverte comme une avancée majeure dans la recherche spatiale et pour l’humanité.

https://www.fredzone.org/curiosity-sur-le-point-de-faire-une-decouverte-capitale-sur-mars-14522 

 

Oxygène et perspectives future pour la vie sur Mars

Le robot Rover Perseverance a fait une démonstration inédite qui a eu lieu le 20 avril, soit deux mois après son arrivée sur la planète rouge. L’engin de la NASA a transformé du CO2 présent massivement dans l’atmosphère pour produire 5 grammes d’oxygène. Assez pour qu’un astronaute puisse respirer dix minutes.

https://www.sciencesetavenir.fr/espace/systeme-solaire/des-indices-d-une-vie-passee-sur-mars_142230 

Quelle est la technique utilisée ?

 

Le Rover Perseverance embarque un instrument appelé Moxie, de la taille d’une batterie de voiture. En utilisant l’électricité et la chimie, il scinde en quelque sorte les molécules de CO2 pour produire de l’oxygène et du monoxyde de carbone.

C’est une technologie cruciale pour recréer l’atmosphère de la Terre sur Mars.

Avoir de l’oxygène sera évidemment très utile pour nos astronautes qui pourront séjourner sur Mars. Mais il en faudra encore plus d’oxygène s’ils veulent en repartir. Pour bruler son carburant, une fusée a besoin de beaucoup d’oxygène. Ainsi faire venir une machine qui en produit sur place sera plus pratique que d’en acheminer des tonnes dans l’espace.

La quantité nécessaire pour faire vivre sur mars quatre astronautes pendant une année est de 45 tonnes. Le Rover Perseverance pourrait produire 25 tonnes d’oxygène ce qui permettrait à nos astronautes de s’approcher au plus près du Chacouca afin de mieux appréhender son environnement.

Suivez-nous sur notre blog pour ne pas rater les nouvelles découvertes !

Mars : découverte d’une activité volcanique récente, renforçant l’hypothèse d’une vie souterraine

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *